Le scoutisme



Histoire

Le mouvement scout a été fondé en 1907 par l’anglais Robert Baden Powell, qui a l’idée d‘offrir aux enfants et adolescents une occupation de loisirs respectant leurs besoins et capacités propres, tout en les mettant en lien avec leur environnement. Cette idée naît suite à plusieurs campagnes militaires où Baden Powell s’occupe notamment de superviser le travail des éclaireurs (scout en anglais). En Afrique, pour pallier au manque d’hommes, il a l’idée d’utiliser des adolescents pour distribuer le courrier, relayer les informations,… Il se rend alors compte que les jeunes sont capables d’endosser certaines responsabilités.

En août 1907, Baden Powell organise le tout premier camp scout avec une vingtaine de jeunes hommes. Il publie l’année suivante “Scouting for Boys”, un guide pratique à l’usage des adolescents. Cet ouvrage, à l’origine destiné aux associations de jeunesse déjà existantes, connaît rapidement une certaine notoriété et entraîne la création du mouvement des boys scout en Angleterre. L’idée scoute se répand alors chez les filles avec l’aide de la femme et de la soeur de Baden Powell, respectivement Olave et Agnes Baden-Powell. Rapidement, le mouvement scout devient la plus grande organisation de jeunesse d’Angleterre, puis il s’exporte dans le monde entier.

Lord Robert Baden Powell

Lord Robert Baden Powell

Les idéaux de Baden-Powell suscitent bientôt l’intérêt en Suisse. Les premiers groupes suisses sont fondés en 1910 et les premières filles scoutes se réunissent peu après. Le 5 octobre 1913, plusieurs associations cantonales scoutes se réunissent à Berne pour fonder le premier mouvement scout de la Suisse (la FES, Fédération des Eclaireurs suisses) et six ans après naît la FESes, la Fédération des Eclaireuses suisses. La Suisse, plurilingue et politiquement neutre, devient rapidement un lieu idéal pour les rencontres internationales. On y fonde respectivement en 1923 et 1932 les centres de Kandersteg et Adelboden. Aujourd’hui encore, ce sont des lieux ouverts en permanence aux scouts du monde entier.

C’est en 1987 que les deux associations suisses fusionnent, donnant naissance au mouvement scout de Suisse (MSdS). Aujourd’hui, il compte 42’000 membres et environ 600 groupes locaux et représente la plus grande association de jeunesse en Suisse. Au niveau mondial, le scoutisme compte environ 43 millions de membres.

But

Le but – et la particularité – du scoutisme, est de viser au “développement global de la personne”. Par des activités qui se veulent aussi variées que possible, enfants et responsables acquièrent des compétences dans des domaines très larges, allant de la gestion d’équipe, au fair-play, en passant par la débrouillardise et l’esprit d’initiative. Le scoutisme vise à l’ouverture et non à la spécialisation, c’est pourquoi on y pratique toutes sortes de sports, mais aussi de la musique, du bricolage, de la cuisine, du théâtre, etc. Chacun y trouve ainsi son compte!

Le scoutisme s’appuie sur la “Loi scoute”, résumée par cette image:

Loi scoute MSDS

 

Sources bibliographiques:

Mouvement Scout de Suisse (MSdS)
Organisation mondiale du Mouvement scout  (OMMS)